Salsa (cubaine)

La Salsa Cubaine à 1001 danses est enseignée par isabelle et pat Deborah & Patrick, Avec eux, les apprentis salseros seront prêts à envahir les pistes de danse en quelques mois. L’apprentissage de la salsa est plus ou moins long en fonction des individus, mais tout le monde y arrive avec un minimum de persévérance… grâce à une méthode efficace et très bien rodée, vous saurez rapidement exécuter les figures avec votre partenaire. Ensuite, vous pourrez improviser vos propres enchainements, et aussi inventer vos propres figures, étonnant non ? …. chaque cours comporte plusieurs parties, la technique qui permet la décomposition mécanique et l’apprentissage du mouvement, la répétition pour la mémoire du corps, les notions de guidage associées qui permettent aux danseurs de communiquer avec leurs partenaires et enfin la mise en musique sur différents tempos.

Un peu d’histoire : Un mélange magique de diverses musiques latines telles que le mambo, la rumba, le cha-cha avec un zeste de jazz et autres rythmes afro-caribéens a donné naissance à la salsa qui signifie tout simplement « sauce » en espagnol.
En fait, ce sont surtout les cubains et portoricains de New York qui dans les années 70 ont développé cette danse. Suivant les communautés cela a donné une manière de danser différente.
Nous sommes désormais en présence de 3 manières de danser la salsa : La salsa cubaine, la portoricaine et la colombienne, les deux premières étant les plus pratiquées dans notre pays.
La Salsa Cubaine s’inscrit dans une dynamique différente de la salsa colombienne ou portoricaine. La recherche est de l’ordre du ressenti plus que du démonstratif. Le plaisir de cette danse réside dans la communication que vont réussir à établir les partenaires dans leur danse. Elle est donc moins spectaculaire, mais très agréable pour les danseurs. On est dans un mouvement rotatif (contrairement à la portoricaine qui serait plutôt sur une ligne), régulier et permanent, tout en douceur.
Académisation de la salsa : Danse majoritairement populaire et apprise dans la rue, elle s’académise à grande vitesse depuis 1996. Cette année vit la naissance à Porto Rico de ce que l’on appelait alors le « Congrès Bacardi de la Salsa » devenu « Congrès mondial de la Salsa ». Depuis, les congrès de danse Salsa se sont généralisés au monde entier provoquant une académisation de cette danse et une séparation marquée entre les professionnels et les amateurs.