Bastien Pradier (Kizomba et bachatango)

Bastien Pradier, danseur et enseignant sur la région d’Avignon, partage avec dévouement sa passion pour les trois formes de Tango qu’il enseigne : Bachatango, Tango Argentin et Kizomba (afrotango). Après avoir pratiqué et enseigné les arts martiaux de nombreuses années, il s’est pleinement consacré à la danse. Ses acquis et son expérience de la pédagogie lui ont permis de comprendre les principes que lui ont enseignés ses professeurs, et progressivement de développer ses propres figures et son style pour donner à ces danses un caractère technique et respectueux. Dans cet esprit, il établit un programme thématique entièrement axé sur la qualité de la connexion entre les partenaires. Il enseigne désormais le Bachatango et la Kizomba dans notre école de danse et aura à cœur de partager avec vous son amour de la danse.

Le Bachatango est une danse relativement récente, née en Italie du désir de certains danseurs confirmés de bachata d’enrichir leur travail par des figures de tango. La rencontre de ces deux styles donne à cette danse une énergie forte et poétique, où alternent les figures de bachata et de tango. À défaut d’avoir un courant musical dédié, le Bachatango se danse sur des airs de bachata ou certains airs de tango moderne. En pleine évolution, cette danse commence son ascension et chaque professeur lui apporte sa propre énergie.

La Kizomba, ou « tango africain », est issue d’une danse traditionnelle angolaise appelée le semba, et s’est répandue en Europe par l’intermédiaire des pays lusophone : Angola, Mozambique, Cap vert, Brésil, Portugal… La forme africaine s’est peu à peu européanisée pour donner aujourd’hui la Kizomba. Une fois en connexion, les partenaires évoluent ensemble sur des rythmes modernes et marqués au travers de mouvements élaborés basés sur l’authenticité du pas. Par le respect et l’écoute de l’autre, la Kizomba devient une danse d’attention.